La poésie d'Apollinaire à l'épreuve du journal

  • Maria Dario Università di Venezia

Abstract

Dans L’Esprit nouveau et les Poètes (1917) Apollinaire associe explicitement « la liberté encyclopédique » qu’il revendique pour la poésie aux innovations réalisées par les journaux dans la mise en forme du réel. En développant ces considérations, nous nous proposons d’aborder de plus près les relations entre le journal et le laboratoire poétique apollinarien, un aspect encore négligé dans les études consacrées aux échanges entre la littérature et la presse. On s’est concentré sur l’époque des Soirées de Paris (1912-1914) ; cette période coïncide avec une phase particulièrement féconde pour Apollinaire qui publie Alcools et Les Peintres cubistes (1913) et élabore « une esthétique toute neuve » dont il affirme n’avoir « plus retrouvé les ressorts », à l’origine de compositions expérimentales telles que les poèmes conversation et les calligrammes. Après avoir évoqué les enjeux à l’œuvre dans les rapports entre la poésie et le journal au début du siècle, on a analysé le rôle que l’esthétique du journal, matrice de formes et diffuseur de modèles textuels, a pu jouer dans l’élaboration de la modernité apollinarienne. L’exploration autour de textes emblématiques (« Zone », « Lundi rue Christine », « Lettre-Océan » et « Voyage ») a montré qu’Apollinaire a accueilli les défis lancés à la poésie par la civilisation médiatique en reprenant son bien au journal, dont il exploite les procédés et les ressorts (l’effet de mosaïque et de polyphonie cacophonique, les ressorts typographiques, la dislocation spatiale du texte) qu’il réinvestit dans sa recherche des formes nouvelles de l’expression poétique.

In L’Esprit Nouveau et les poètes (1917) Apollinaire explicitly associates “la liberté encyclopédique” he claims for poetry with innovations made by newspapers in the shaping of reality. In developing these suggestions, our purpose here is to examine the relations between the press and Apollinaire’s poetic laboratory, a still neglected subject in studies concerning exchanges between literature and the press. We focused on “Les Soirées de Paris” years (1912-1914); this period coincides with a particularly fertile poetic time for Apollinaire who publishes Alcools and Les Peintres cubistes (1913) and creates “une esthétique toute neuve”, source of experimental compositions such as poèmes conversation and calligrammes. After discussing the main issues involved in the relationship between poetry and the newspaper at the beginning of the century, we have analyzed the role that the press – considered as a matrix of textual models - could have played in the rise of Apollinaire’s modernist poetry. An investigation conducted on major texts such as « Zone », « Lundi rue Christine », « Lettre-Océan » and « Voyage » shows that Apollinaire accepted the challenge posed by media civilization by developing the main features of the modern newspaper (the mosaic effect and cacophonous polyphony, the typographical composition and the spatial dislocation of the text) that he reuses in his search for new poetic forms.

 

Download

Il numero di download non è ancora disponibile.

Author Biography

Maria Dario, Università di Venezia
Assegnista presso dipartimento di Studi linguistici e culturali Comparati

Riferimenti bibliografici

Angenot, Marc, ‘Ceci tuera cela’ : ou la chose imprimée contre le livre, in «Romantisme», xliv (1984), pp. 83–104. (Citato a p. 194.)
Apollinaire, Guillaume, « Calligrammes » dans tous ses états, sous la dir. de ClaudeDebon, Clamart, Calliopées, 2008. (Citato alle pp. 203, 204.)
Apollinaire, Guillaume, Exposition Nathalie de Gontcharowa et Michel Larionow, in «Les Soirées de Paris»,26-27 (juillet-août 1914), p. 371. (Citato a p. 203.)
Apollinaire, Guillaume, L’Esprit nouveau et les poètes, in OEuvres en prose complètes II, Paris, Gallimard, 1991.(Citato alle pp. 192, 204.)
Apollinaire, Guillaume, Nos amis les futuristes, in «Les Soirées de Paris», 21 (février 1914), p. 79. (Citato ap. 202.)
Apollinaire, Guillaume, OEuvres complètes, sous la dir. de Michel Décaudin, Paris, Balland et Lecat, 1966, t. iv.(Citato a p. 193.)
Apollinaire, Guillaume, OEuvres en prose, Paris, Gallimard, 1977, t. i. (Citato a p. 204.)
Apollinaire, Guillaume, OEuvres en prose complètes, sous la dir. de Pierre Caizergues et Michel Décaudin, Paris,Gallimard, 1991, t. ii. (Citato a p. 197.)
Apollinaire, Guillaume, OEuvres poétiques, sous la dir. de Marcel Adéma et Michel Décaudin, Paris, Gallimard,1965. (Citato a p. 199.)
Apollinaire, Guillaume, Simultanisme-Librettism, in «Les Soirées de Paris», 25 (juin 1914), p. 323. (Citato ap. 202.)
Arbouin, Gabriel, Devant l’idéogramme d’Apollinaire (1), in «Les Soirées de Paris»,26-27 (juillet-août 1914), p. 384. (Citato a p. 204.)
Bergman, Pär, « Modernolatria » et « simultaneità ». Recherches sur deux tendancesdans l’avant-garde littéraire en Italie et en France à la veille de la première guerremondiale, Stockholm, Svenska Bokförlaget, 1962. (Citato a p. 201.)
Blaine, Julien, A propos de 2 Bestiaires, in «Apollinaire», ix (mai 2011), pp. 11–12.(Citato a p. 206.)
Bohn, Willard, Apollinaire and the International Avant-garde, New York, State Universityof New York Press, 1997. (Citato a p. 205.)
Bohn, Willard, Apollinaire on the edge. Modern Art, Popular Culture and the avant-garde, Amsterdam,Rodopi, 2010. (Citato a p. 202.)
Boschetti, Anna, La poésie partout, Paris, Seuil, 2001. (Citato alle pp. 195, 197.)
Brésil, Marc et Louis de Gonzague Frick, Les revues, in «La Phalange», lxxix(20 janvier 1913), p. 14. (Citato a p. 199.)
Burgos, Jean, Une poétique de la rupture, in Guillaume Apollinaire « Alcools », sousla dir. de Michel Murat, Paris, Klincksieck, 1996. (Citato a p. 197.)
Caizergues, Pierre, Apollinaire journaliste. Textes retrouvés et textes inédits avec présentationet notes, 3 t., Lille, Service de reproduction des thèses, 1979. (Citato a p. 196.)
Caizergues, Pierre, Apollinaire journaliste, Paris, Minard, 1981. (Citato a p. 196.)
Caizergues, Pierre, Introduction, in Guillaume Apollinaire, Petites merveilles du quotidien, Montpellier,Fata Morgana, 1979. (Citato a p. 196.)
Chol, Isabelle éd., Poétiques de la discontinuité de 1870 à nos jours, Clermont-Ferrand,Presses Universitaires Blaise Pascal, 2004. (Citato a p. 197.)
Combe, Dominique, « L’universel reportage » […] « Nul n’échappe décidément aujournalisme », in «Recherches et travaux», lxv (2004). (Citato a p. 192.)
Cortiana, Rino, Attorno alla poesia di Cendrars, Venezia, Studio LT2, 2010. (Citatoalle pp. 200, 201.)
Dario, Maria, Le Douanier Rousseau, Fantômas & Cie : La culture populaire, ressortmajeur des « Soirées de Paris », in Regarding the Popular, Modernism, The Avantgardeand High and Low Culture, sous la dir. de Sascha Bru, Berlin, De Gruyter,2012, pp. 306–320. (Citato a p. 206.)
Dario, Maria, Les Soirées de Paris, laboratorio creativo dell’avanguardia, Padova, Unipress, 2010.(Citato a p. 193.)
Debon, Claude, Grappillage et distillation, les modalités de la récriture dans l’oeuvred’Apollinaire, in «Que vlo ve ?», 6-7 (avril-septembre 1983), pp. 1–17. (Citato a p. 204.)
Décaudin, Michel, Alcools de Guillaume Apollinaire, Paris, Gallimard, 1993. (Citatoa p. 199.)
Delbreil, Daniel, Apollinaire et ses récits, Fasano-Paris, Schena-Nizet, 1999. (Citato ap. 196.)
Delbreil, Daniel et Gérald Purnelle éds., Apollinaire poète en prose, [s.l.], Calliopées,2014. (Citato a p. 192.)
Durand, Pascal, De « l’universel reportage » au poème univers : l’hybridation mallarméennedu livre et du journal, in Presse et plumes. Journalisme et littérature au XIXesiècle, sous la dir. de Marie-Ève Thérenty et Alain Vaillant, Paris, Nouveau Monde,2003, pp. 339–350. (Citato alle pp. 192, 194.)
Durand, Pascal, D’une rupture intégrante. Avant-garde et transactions symboliques, in «Pratiques»,l (juin 1986), pp. 31–45. (Citato a p. 194.)
Durand, Pascal, Mallarmé. Du sens des formes au sens des formalités, Paris, Seuil, 2008. (Citato allepp. 192, 195.)
Gojard, Jacqueline, Sources et ressources d’Apollinaire et de quelques-uns de ses contemporains,in Apollinaire en son temps, sous la dir. de Michel Décaudin, Paris, Publicationde la Sorbonne Nouvelle, 1990. (Citato a p. 195.)
Gourmont, Remy de, Epilogues. 1902-1904, Paris, Mercure de France, 1905. (Citato ap. 195.)
Hubert, Etienne-Alain, « La guerre se prolonge » : Apollinaire et l’avant-gardependant la guerre, in L’Écriture en guerre de Guillaume Apollinaire, sous la dir. deClaude Debon, Vanves, Editions Calliopées, 2006, pp. 227–238. (Citato a p. 192.)
Kalifa, Dominique, Régnier Philippe et al. éds., La civilisation du journal, Paris,Nouveau Monde, 2011. (Citato a p. 192.)
Le Cornec, Joëlle, Le télégramme-poème. D’un motif de la modernité à un modèled’écriture, in «Poétique», cvii (1996), pp. 301–320. (Citato a p. 203.)
Lista, Giovanni, Qu’est-ce-que le futurisme ? suivi de Dictionnaire des futuristes, Paris,Gallimard, 2015. (Citato a p. 198.)
Lyon-Caen, Judith, Lecteurs et lectures : les usages de la presse au XIXe siècle, in La civilisationdu journal, sous la dir. de Dominique Kalifa, Régnier Philippe et al., Paris,Nouveau Monde, 2011, pp. 47–48. (Citato a p. 198.)
Mallarmé, Stéphane, Correspondance, sous la dir. d’Henri Mondor et Lloyd JamesAustin, Paris, Gallimard, 1959-1985. (Citato a p. 195.)
Meazzi, Barbara, Le Manifeste de l’ « Antitradition Futuriste » : Apollinaire et leFuturisme, in Guillaume Apollinaire devant les avant-gardes européennes, sous la dir.de Michel Décaudin et Sergio Zoppi, Roma, Bulzoni, 1997, pp. 139–166. (Citato ap. 199.)
Morita, Ikuko, La démarche journalistique chez Guillaume Apollinaire, in «Étudesde Langue et Littérature Françaises», xliv (2013), pp. 5–29. (Citato a p. 196.)
Oster-Stierle, Patricia, Apollinaire précurseur des cubistes ?, in La Place d’Apollinaire,sous la dir. d’Anja Ernst et Paul Geyer, Paris, Classiques Garnier, 2014, pp. 133–147. (Citato a p. 197.)
Richter, Mario, Lettre-Océan, in Apollinaire. Le renouvellement de l’écriture poétiquedu XXe siècle, Paris, Classiques Garnier, 2014, pp. 95–140. (Citato a p. 203.)
Rosenblum, Robert, Picasso and the Typography of Cubism, in Picasso in Retrospect,New York, Praeger, 1973, pp. 49–71. (Citato a p. 197.)
Soffici, Ardengo, Serge Férat et al., Correspondance (1903-1964), sous la dir. deBarbara Meazzi, Lausanne, L’Âge d’homme, 2013. (Citato a p. 200.)
Suter, Patrick, Le journal et les Lettres, Genève, MetisPresse, 2010. (Citato alle pp. 192,195, 207.)
Tétu, Jean-François, Mises en pages et illustrations au début du XXe siècle, in Cahiersde textologie. Textologie du journal, sous la dir. de Pierre Rétat, Paris, Minard, 1990,pp. 111–140. (Citato alle pp. 193, 194.)
Thérenty, Marie-Ève, La littérature au quotidien. Poétiques journalistiques au XIXesiècle, Paris, Seuil, 2007. (Citato alle pp. 193, 207.)
Thérenty, Marie-Ève et Alain Vaillant, 1836, l’an 1 de l’ère médiatique, Paris,Nouveau Monde, 2001. (Citato a p. 192.)
Thibaudet, Albert, La poésie de Stéphane Mallarmé, Paris, Éditions de la NouvelleRevue française, 1912. (Citato a p. 203.)
Vaillant, Alain, La modernité littéraire, in La civilisation du journal, sous la dir.de Dominique Kalifa, Régnier Philippe et al., Nouveau Monde, 2011, pp. 1523–1531.(Citato a p. 195.)
Pubblicato
2016-05-31
How to Cite
DARIO, Maria. La poésie d'Apollinaire à l'épreuve du journal. Ticontre. Teoria Testo Traduzione, [S.l.], n. 5, p. 191–211, mag. 2016. ISSN 2284-4473. Disponibile all'indirizzo: <http://www.ticontre.org/ojs/index.php/t3/article/view/123>. Data di accesso: 22 set. 2018 doi: https://doi.org/10.15168/t3.v0i5.123.
Fascicolo
Sezione
S. monogr - Mash up. Forme e valenze dell’ibridazione nella creazione letteraria